lundi 9 mars 2009

Pique-nique de la journée de la femme pour l’anniversaire d’une cinquantenaire qui divise les foules et provoque bien des polémiques

Sorry, no English translation, you can use the automatical translator tools on the right column!

Photobucket
ZacharyPaul - Sunbathers


Lettre écrite le 8 mars 2009, publiée le 9.

Nom : Mattel
Prénom : Barbie
Date de naissance : 9 mars 1959, New-York, American Toy Fair

Happy Birthday Miss Barbie !


Photobucket


A l’origine, vous êtes blonde platine, le teint clair, vêtue d'un maillot de bain zébré.
Vous êtes sexy, et avez tout d'une Pin-Up : poitrine opulente, taille fine, jambes longues, bouche vermeille et visage de petite fille.
Vous êtes une révolution dans le monde des poupées, les petites filles américaines vont bientôt vous adopter, vous leur renvoyez une image de la femme, et plus seulement de la mère qu’elles devront être avec leur poupons et autres baigneurs. Avec vos jolies robes, vos brushings impeccables, votre rouge à lèvres nickel, vous représentez l’American Way of Life.
Agaçante et fascinante, vous arrivez en France en 1963, mais vous scandalisez les parents, avec votre corps de pin-up anorexique, vos seins en obus, votre beauté anatomiquement improbable : vos mensurations font de vous un prodige ou un monstre de la nature. Bannie pendant 10 ans du marché français, Mai 68 vous ouvrira une brèche dans cet univers d’incompréhension traditionaliste.

Vous êtes aujourd’hui un exemple de mondialisation de la culture. De pure WASP que vous étiez, vous êtes devenue brune, rousse, noire, musulmane, voilée, juive, vous avez coupé vos cheveux, les avez fait repousser, avec pris le visage de nombreuses célébrités du show business…
Puis-je faire une suggestion ?
Quand donc accepterez-vous de grossir un peu, et de marcher les pieds bien à plat sur le sol?
(photos: P-Bor)



Vous êtes un curieux personnage, Barbie, qui passez du rôle soumis et réduit de la femme au foyer sous les ordres de l’homme, à l’image de la femme indépendante : votre regard fixé vers le bas au début, va se relever en 1970 : cette année-là, vous regardez droit devant vous, vous êtes toutes bronzée, et, preuve matérielle de votre affranchissement de femme occidentale, vous conduisiez enfin votre propre voiture, vous êtes presque défendable par les féministes!

Photobucket

Mademoiselle, tout dans votre monde n’est que futilité, facilité, frivolité. Avec vos voitures, vos maisons, vos scooters roses, vos chevaux, vos innombrables objets et accessoires, vos trente-six mille robes, vos tenues de haute couture, et tant de chaussures que vous ne pourriez pas toutes les porter en une seule année, vous êtes un modèle de consumérisme assez épouvantable. Vous nous donnez l’image d’un monde léger, superficiel, où le bonheur ne se calcule qu’en nombre de sacs de shopping.

Photobucket
Pamplemousse02 - Barbie Shoe's Closet


Seriez-vous en train de dire à toutes ces petites filles qu’elles ne peuvent être heureuses qu’en achetant plus ? Qu’en collectionnant les chaussures, les robes, les voitures, et même les amis ? ( Je n’ai pas regardé, mais vous êtes sûrement sur Myspace, ou sur Facebook, là où l’on peut être si facilement en contact avec des milliers d’ « amis », non ?)
Tout autour de vous n’est fait que pour vous mettre en valeur, (pour vous faire exister ?) tout comme vos amies, votre petite sœur, votre chaste boyfriend Ken.
Eux aussi ne sont que des accessoires autour de vous, des faire-valoir de votre monde de plastique rose, et ne tiennent pas plus de place dans votre vie – vue par Mattel – que votre lit de princesse à l’édredon de satin, ou votre caniche impeccablement shampouiné.


Photobucket
Pinkcandiecom - Barbie and Ken

On dit que Barbie et Ken n’ont jamais couché ensemble, (c’est la poupée qui dit « Non » selon les féministes américaines ) mais Barbie est un tel objet de fétichisme de la part de certains, que si elle n’a pas franchi le pas avec lui – Ken s’est révélé être gai depuis quelques années- elle n’a pas dû rester une oie blanche pour autant, et certains lui prêtent même des pratiques assez sulfureuses… passons. (Photo Sweetblossom)


Vous êtes devenue un objet de culte pour certains, culte de la société de consommation, probablement, mais culte quand même. C’est une religion pour certains des vos amoureux, qui vont même jusqu’à vous sanctifier, que dis-je, vous diviniser, en portant sur eux les précieuses reliques, petits bouts de vous-même comme d’autres le firent des saints de chair et de sang…


Photobucket

Photobucket

Bijoux : Margaux Lange( site, blog, boutique en ligne)

Sur ce, je vous laisse, moi qui n'ai jamais voué de culte à votre petite personne, et je m'en vais prendre le thé avec mes amies!

Photobucket
Undergrowth - Blaue blume, un service à thé aux jambes de poupée, vu -entre autres- au dernier salon Maison et Objet à Paris.


Sources :
Marianne DEBOUZY - La poupée Barbie
Marie-Françoise Hanquez-Maincent - Le jouet comme objet culturel : la poupée Barbie.

5 commentaires:

rose a dit…

Passionnant ce post ; voir tous les détournements légèrement sadiques qu'a subis Barbie m'a bien amusée !

caroline_8 a dit…

chapeau Delphine! j'avais su que Barbie avait 50 ans... mais je n'aurai pas eu l'idée de la mettre à l'honneur pour le 8 mars!!
Je suis toute honteuse de t'avouer qu'en 1963, à ma demande, ma Marraine m'avait envoyé à Abidjan, une Barbie queue de cheval blonde, yeux baissés aux cils super épais, à la taille fixe avec plusieurs tenues des années 50 et 3 perruques rousse, brune et blond platine. J'ai autorisé Maman lors de son déménagement à s'en débarasser, mais les 3 filles avaient bien joué avec...

Marraine a dit…

> Rose : et encore, je suis sûre que ce n'est qu'un aperçu de ce que sont capables les imaginations débordantes de créativité de certains!

> Caroline, tu es pardonnée! Et puis, les marraines sont là aussi pour satisfaire certains des caprices de leurs filleuls, et j'en sais quelque chose ;-)

Vanessa a dit…

Une demoiselle de plastique bien décriée mais qui a permis de se repositionner aussi sur la femme, son corps et son temps à occuper.

Avec une préférence pour tes autres poupées bien sûr et les gambettes qui sortent des théières!

Marraine a dit…

> Vanessa : je t'avoue que je ne l'ai jamais appréciée, mais j'étais contente de comprendre pourquoi, avec tous ce raffut autour de ce jouet ces derniers jours pour ses 50 ans.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...