vendredi 27 mars 2015

Lumières




Une visite, il y a quelques jours, à l'atelier parisien "Verrerie des Lumières", et j'en ressors enchantée, éblouie par l'adresse et l'habileté de Marie à imiter, reproduire les verres anciens soufflés.
Certaines clientes lui ont demandé de refaire des services entiers à partir d'un seul malhuereux dernier verre qu'il leur restait de la collection de leur grand-mère ou d'un solitaire chiné en brocante.

Allez lui rendre visite sur RDV au 16 rue Plumet à Paris dans le 15e (Métro Volontaires) L'atelier sera ouvert lors des journées du patrimoine, ce week-end de 11h à 19h. http://www.verreriesdeslumieres.com/

jeudi 26 mars 2015

Para... tête?

En passant, en courant, juste comme ça, le regard attiré vers un mur décrépi.
Un petit bonhomme sans tête, une fleur dans la poche, et un grand parapluie.
Se protège-t-il de son esprit? de ses idées? court-il après sa tête?
Et cette fleur, vraiment, une fleur? ou une feuille?
Et ce si grand parapluie?


Tiens, je suis en train de lire La Patience du Franc-Tireur, d'Arturo Perez-Reverte, une intrigue dans le monde du street-art.


mercredi 25 mars 2015

Michèle, Michaël, Maïssa

Quelques unes parmi les nombreuses jolies choses vues ces derniers jours :

Trois photos du travail respectivement de Michèle Forest, Michaël Cailloux et Maïssa Toulet.

- Michèle Forest fait défiler son travail lors de la "Grande Soirée Privilège", Samedi 28 mars 2015 à Baccarat (54)
Ici, une "Robe pompon en coton élasthanne, collier en cuir anobli d'argent, hématites" photo©Philippe Denis

- Michaël Cailloux habille nos murs de ses bijoux, et les expose à la Galerie Michèle Broutta, 31, rue des Bergers à Paris 15e, jusqu'au 18 avril.

- Maïssa Toulet expose elle aussi, dans quelques jours à Paris .
"Bric à brac, bricoles, bazar verdoyant, Maïssa Toulet nous amène dans son univers. Un univers de paysages miniatures, paysages fantasmés d’une urbaine frustrée de nature qui croit fermement que les arbres poussent où ils peuvent, sur les chameaux ou sur les meubles, pour peu qu’on leur laisse le choix."
Exposition du 3 avril au 2 mai 2015, Artazart, 83 quai de Valmy, 75010 Paris

Son travail, comme celui de Michaël Cailloux, est présenté dans le Tome 2 de "Encore! The New Artisans", (Olivier Dupon) qui vient d'être publié.

vendredi 13 février 2015

Colerette, Myrtilles et Ronds de café

Trois assemblages d'images au hasard.

à gauche : détail d'une broderie de Tzuri Gueta, (source) , au centre : Frances Marbury and her daughter (1613) (source) ,  
à droite: emballages de cadeaux (source)

à gauche ; tissus "Sunwashed Percale Sheet Set, Leaf Block Print", (source), au centre : gâteau "Lemon & Blueberry Cake with Poppy Seeds", (source), à droite : "Quilt", canapé (Ottoman) Ronan & Erwan Bouroullec (source)

A gauche : traces de café , (source), au centre : collier Claudia Rinneberg (source), à droite : vêtement Mina Perhonen (source)

vendredi 6 février 2015

Mouettes

Hier matin, il faisait donc beau.
Mais froid.
Donc pas de pique-nique.
J'aurais du tout de suite l'expliquer à Junior.
Mais, bon, j'ai tendance à tourner autour du pot.
De miel.
(dans une autre vie, j'ai peut-être été une abeille)
Une grosse de envie de vraies frites me tenaille depuis quelques temps.
Donc j'ai enfilé mon manteau, et traversé le jardin.
En fait non, j'ai voulu traverser le jardin, mais le bus arrivait une minute plus tard.
Alors, un quart d'heure de marche à pied par une température de février ou 3 minutes de bus chauffé?
3 minutes de bus chauffé. 
Et j'ai eu mes frites.
J'ai oublié de prendre du sel.
et je suis retournée dans le jardin, en me brûlant la langue et les doigts avec les frites du roi.
Je n'avais pas l'air très digne avec mon grand sachet de papier façon Mc Do ou Quick.
En plus les couleurs sur le sac me semblaient bien trop proches de ces deux chaines aux horribles frites.
Je n'avais pas l'air très digne ou peut-être que si.
Et puis, cette fois, un quart d'heure sur un banc devant l'étang, pas encore gelé.
Une mouette s'approche et commence à me parler.
J'avoue, ça fait longtemps que je n'ai pas parlé mouette et je ne comprends plus très bien ce qu'elles racontent.
Sauf que là, j'ai bien compris qu'elle avait envie de partager mon dej.
Non, la fricadelle sauce piquante c'est pour moi.
Ok, je lui ai donné une frite. Une seule.
Une toute petite.

Elle a appelé toutes ses copines.
Garce.
En mettant de l'ordre dans la foule, En rang par deux, Mesdames, et plus vite que ça!
Elle les a fait marcher au pas.
Donnant un coup de bec par ci par là, gueulant un bon coup si l'une d'elle tentait de lui passer devant.

pfff...

Finalement c'est la poubelle que j'ai nourri de mes trois dernières frites froides.
Avant de retourner au chaud, vite, vite.

mardi 3 février 2015

Février


Un challenge pour ce mois-ci; le blog Tinkerlab lance un petit défi à qui veut :  #tinkersketch
Je n'ai pas encore participé.
Je pensais, mais non, pas encore.
Clo, Rachel, Chris, Del4yo, Charlie Pop aussi... mais moi, non, toujours pas.

Pour le 1er février : Rayures,
le 2 : Miroir
le 3 : ruban adhésif transparent...


Alors, à défaut de faire, j'ai trouvé ça :

- Rayures : Les champs de tulipes bientôt en fleurs aux Pays-Bas (source) et un tapis de
Eeuwes


- Miroir : Des anamorphoses en 3D par Jonty Hurwitz (via) et en 2D par D-Bros (via) , décryptées par des surfaces miroirs.


- Scotch :  Une extraordinaire méduse citadine et noctambule par l'artiste Annie K, sculpture intitulée "A Strange Way of Going" (via) D'autres délire ICI et LA.


vendredi 9 janvier 2015

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789
Article 11:
"La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi."

Déclaration universelle des droit de l’homme de 1948 
Article 19:
"Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit."

mardi 6 janvier 2015

Bonne année magique!


Projections in the Forest from 3hund on Vimeo.

Une vidéo à voir en plein écran. (via)
Qui ne me consolera pas de n'avoir pas été à la hauteur de mon propre défi de décembre,
mais elle est délicieusement magique et poétique.
Bonne année à vous qui passez par ici...

dimanche 21 décembre 2014

19 & 20 décembre : Féérique et Mon beau Sapin





Merci Eva de m'avoir fait découvrir cet envers du décor.

Une vitrine des Galeries Lafayettes du Bd Haussmann à Paris l'an dernier, (source, comme les autres photos à voir chez Bonjour Le jour), et en dessous, un drôle de sapin tape à l'oeil du même grand magasin, mais de cette année 2014. (source Au pays d'Ori)
Par ici c'est chezFlo, chez Madame Alfred, chez la Mère Castor, et chez Sab aussi. 
Parfois elles jouent, souvent. 
Parfois elles sont en retard, comme moi!




*********

une vidéo, des photos pour le défi perso du mois de décembre.

jeudi 18 décembre 2014

8 et 18 décembre : Lecture et Eux

Ça me fait penser au calendrier de l'avent que j'ai été obligée de bidouiller en rajouter des images Panini pour chaque jour et comme je m'y suis prise un peu tard, il y a maintenant 2 images par jour à ouvrir, puisque celles jusqu'au 12 n'avaient pas encore été placées...
Vous imaginez ça, vous, un calendrier de l'avent mignon comme tout mais qui ne cache que des cœurs et des étoiles, tous pareils?
Bon, là, c'est un peu la même chose : il y a deux images pour le prix d'une. 
Parce que.



Lectures.
Non, je ne lirai pas tout ces ouvrages.
D'ailleurs je n'avais pas dit "mes lectures", on interprète comme on veut.
J'aime bien quand les librairies investissent les trottoirs larges.



Eux, les jardiniers, ceux qui travaillent dehors, dans le jardin.
Eux sans qui les pelouses ne seraient pas tirées au cordeau.
Sans qui les feuilles tomberaient sur le sol.
Sans qui les massifs de fleurs...
Sans qui on n'aurait pas un "si beau jardin".
N'empêche, la petite maison du bout du jardin me fait toujours rêver...


Par ici c'est chezFlo, chez Madame Alfred, chez la Mère Castor, et chez Sab aussi. 
Parfois elles jouent, souvent. 
Parfois elles sont en retard, comme moi!



*********

Deux photos pour le défi perso du mois de décembre.

mardi 16 décembre 2014

14 & 16 décembre : Poste et Miam!

14 et 16 décembre : Poste et Miam!

Lettre postée? non, accrochée, affichée sur le mur.
La poste, le courrier.
Une liste de mecton.

Miam? non, terminé, y'a plus ma bonne dame, repassez demain, peut-être!  
Avant hier il y avait ça.
Quatre quarts au chocolat. Juste un peu.
Et à la poire
Et au sucre"marron".
Non, pas brun, j'ai bien dit marron.
Celui qui sent la réglisse et qui a la même constance que la vergeoise.
J'en avais plus de blanc.
Je n'aime pas ce couteau au manche en plastique.


Par ici c'est chez  Flo, chez Madame Alfred, chez la Mère Castor, et chez Sab aussi.




*********

Une photo pour le défi perso du mois de décembre.

lundi 15 décembre 2014

15 décembre : Boutique, verts et froid

Je triche un peu? oui, peut-être, mais après tout, je fais comme je veux!


12 décembre : Boutique
Est-ce que la Sainte Lucie a lieu le 12 ou le 13?
Je ne sais jamais.
Des tubes de porcelaine.
Ajourée.
Ils laissent passer de petites, toutes petites tâches de lumière.
Ils ont été suspendus dans la vitrine il y a quelques jours.
Un endroit où certaines vont se faire faire les ongles.
Je devrais y penser moi aussi. 
Mais je n'aime pas les couleurs de leurs vernis. 

13 décembre : Vert

Verts volés dans la rue. Et au sapin familial.
Un parapluie ombrelle.
Presque délicieux. 
Mais je n'aime pas la chantilly.
Encore une boutique, fermée celle-là.


15 décembre : Froid
J'en connais un qui...
Non, justement, je ne le connais pas.
Un inconnu.
Il a perdu son gant.
J'en connais une qu ia des problèmes de chauffage au bureau.  Elle passera peut-être ici, pas sûr.
Pourtant l'hiver n'est pas encore bien froid. Réchauffement? ça n'empêche pas de faire courir les bronchites, angines et autres rhumes à répétition.
Les ours et les pingouins s'en moquent.
Pour en revenir au sujet : Il va avoir froid à l'une de ses mains. Il ou elle


Et la poste? 
Elle attend encore. 
D'ailleurs, il me manque aussi Autoportrait et Lectures. ça viendra.
 J'espère.


Vous pouvez aller rendre visite à Flo, à Madame Alfred, à la Mère Castor, à Sab aussi : plus souvent que moi, elles jouent. Merci!
Edit : et puis Juliette Citrouille s'y est mise, un pour tous, tous pour un, je vais l'appeler d'Artagnan... 


*********

Une photo pour le défi perso du mois de décembre.


vendredi 12 décembre 2014

11 Décembre : Mouton (je sais on est le 12, et alors?)

Si, si, Flo, j'ai trouvé - même si je suis en retard de deux jours encore une fois - la preuve en images :

11 et 12 décembre : Moutons dans leur boutique (ok, je triche...)

10 et 11 décembre : Mouton perché
Alors, ils ont pas beaux mes moutons? hein?

Y'en a d'autres chez Flo, chez Sab, chez Madame Alfred qui les a perchés, chez La mère Castor qui a toujours une longueur d'avance (sur le 15?)



*********

Une photo pour le défi perso du mois de décembre.

mercredi 10 décembre 2014

10 Décembre : Là-haut



Bonjour!, non, pardon, bonsoir...

et bonjour ce matin. 

Là-haut il y a la tour qui domine tout.
Celle dont on dit qu’à son sommet on a la plus belle vue sur la ville car on ne la voit pas.
La tour qui se dresse au dessus des rues et des boulevards.
La tour qui se dresse au dessus des volutes nouilles du vieux Félix Potin, qui n’a plus d’épicerie fine et de salon de thé que les enseignes, délicieusement désuètes, prises entre les glaces à angles droit de ses voisins, contrairement aux bateaux en perdition dans le grand nord qui ne pourront probablement plus jamais, eux, être pris dans les glaces.
Un filet à papillons pour empêcher que les fleurs et feuilles de pierre ne s’envolent dans les nuages. Ou un filet à cheveux de vieille dame peut-être, pour dompter une mèche rebelle.
"Belle et rebelle", a dit Auguste.
Peut-être un jour le premier étage du bâtiment reverra-il de jolies filles prendre le thé avec un scone ou un muffin. Je rêve. Ce sera plutôt avec un cupcake.
En attendant Sab a dit "chocolat chaud".
En haut de la tour.




Flo a joué. Madame Alfred aussi.
Sab et La Mère Castor sont au rendez-vous avant moi.
La ponctualité est la politesse des rois.
Je ne serai jamais reine.
Ouf !


*********

Une photo pour le défi perso du mois de décembre.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin