jeudi 26 avril 2007

Bon anniversaire cher Eugène!

Acceptez-vous que je vous appelle ainsi, familièrement par votre prénom ? voilà bien un quart de siècle que je vous côtoie, que je vous connais…Pour l’anniversaire de votre naissance, (26 avril 1798) , je tenais à vous envoyer un petit mot. Vous m’avez fait découvrir la couleur, le mouvement, je vous ai rencontré bien jeune, et vous êtes là depuis quelques années à veiller sur moi, à me regarder du coin de l’oeil alors que j’écris ces lignes.
Ce portrait de vous ne me quitte pas. Vous êtes, ainsi que le disait votre ami Alexandre Dumas, lors de l’éloge qu’il fit quelques mois après votre décès, « un homme jeune et un éternel jeune homme ».

Je suis passée revoir votre Liberté, il y a quelques jours, dans ce grand musée du Louvre, ainsi que votre Sardanapale, cet autoportrait que j'aime tant, et quelques autres de vos toiles. En ces temps de prises de consciences citoyennes, j’ai eu le plaisir de les faire re-découvrir à quelqu’un qui m’est cher.

Je pense que je passerai vous rendre visite bientôt dans votre atelier, je ne suis pas venue depuis longtemps. Vous accepterez que je vienne accompagnée, n’est-ce pas ?
Les textes d’Alexandre Dumas et vos tableaux ont pour moi été liés dès ma rencontre avec vous : ces femmes d’Alger illustraient la couverture du 3e tome du Comte de Monte Christo , et ce sont elles qui m’ont conduite vers vos carnets de croquis au Maroc.

Et vous m’avez émerveillée avec vos dessins enlevés, rapides, à peine ébauchés, les notes que vous avez prises ça et là, encore plus qu’avec vos tableaux.
Comme j’aurais aimé les feuilleter… Vous aviez trente ans quand vous êtes parti pour accompagner la mission diplomatique française auprès du sultan , et vous avez eu l’œil sur tout…
Merci pour tous ces bonheurs que vous continuez de me procurer…

A très bientôt, cher Eugène, je ne prends pas rendez-vous, vous savez comme je suis : je risquerais d’être en retard...

6 commentaires:

Doune a dit…

Oh, merci pour ce joli lien!... j'avais fait un exposé sur ce monsieur en première année de fac mais évidemment, avec ma mémoire en passoire, je n'en ai rien retenu :S... tu me donnes envie de le côtoyer à nouveau...

Vanessa a dit…

Quelle belle rencontre...je ne le connais que de vue, en passant par certaines portes, en regardant par certaines fenêtres. De votre ami, je ne connais vraiment que ses carnets de croquis...dites lui la prochaine fois que vous le verrez que je lui rendrais visite un de ces jours...pour parler couleurs, arômes, épices, drapées...

Virginie a dit…

Tu m'excuseras auprès de lui pour avoir piètrement reproduit deux de ses nus à la sanguine hier soir à mon cours de gribouillages...

Et que de souvenirs! devant son portrait...je remonte le temps plus de 20 années, fier portrait de ma collection d'images Poulain aux côtés de Mona Lisa, Alfred Musset, Georges Sand...à l'époque il sentait bon le chocolat!
J'avais oublié...alors que j'adorais faire cette collection d'images...
Merci pour le souvenir!

zazie mute a dit…

Oui, je te comprend, cet Eugène est un grand bonhomme....et tout comme toi j'apprécie la légèreté et la vérité de ses dessins! Et puis, quelle modernité!

Marraine a dit…

> Doune: Un exposé? tiens, moi aussi, pendant les seuls trois mois de fac que j'ai fait dans ma vie!

> Vanessa: je n'y manquerai pas!

> Virginie: Je pense qu'il t'aurait tout à fait excusée, la reproduction à "l'identique" des grands maîtres était un exercice très classique. Je devrais m'y mettre aussi...

> Zazie mute: oui, "moderne", je crois que c'est ainsi qu'il a été qualifié à son époque.

Elodie a dit…

Ton ami est un de mes peintres préférés. Ses oeuvres sont puissantes, impressionnantes, dures, sensibles, douces, tumultueuses, intimes, classiques, modernes et romantiques. Je ne pourrai pas m'arrêter... J'aime tout ça à la fois...
Son Portrait d'Aspasie est magnifique.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...