lundi 1 septembre 2008

Souvenir d'Avignon

Avignon. Place du palais des papes

Avignon, lendemain de festival.
Premier jour de vacances pour moi.
Vacances qui n’en sont pas complètement : je commence par une livraison. J’ai rendez-vous avec le responsable d’un joli magasin dans le centre, qui m’avait passé une commande quelques jours plus tôt. J’avais alors prévu de ne la lui livrer qu’en septembre, mais le travail ayant bien avancé en juillet – j’étais secondée- j’ai pu déjà en apporter la majeure partie.

Je passe quelques heures en ville, ce que je n’ai jamais le temps de faire habituellement, avant de prendre le car pour rejoindre une destination plus lointaine.

Sur les pavés, les tréteaux

J’hésite à aller revoir le Palais des papes, mais l’heure de mon car ne m’en laissera pas le temps, et je trouve l’entrée un peu chère pour n’y passer que peu de temps. Dans la matinée, les affiches des spectacles recouvrent encore les façades, collées sur des cartons ficelés aux grilles des fenêtres, des balcons anciens.
Festival officiel et festival Off, les deux coexistent depuis des années, et ces affiches déjà désuètes donnent un air étrange à la ville. Il s'y est passé tant de choses. J'arrive après la bataille. C'est une autre vision, presque nostalgique d'un passé inconnu, un passé que je n'ai pas vécu. Peut-être est-il encore plus beau pour moi, enjolivé par mon imagination.

Fin d'un festival

En repartant vers la gare routière, je croise les efficaces « hommes en vert» municipaux, qui font rapidement disparaître les traces de ce dernier festival, et redonne à la ville son air de jolie et calme localité, lui permettant enfin de partir, elle aussi en vacances.

2 commentaires:

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

C'est une région qui m'est complètement inconnue...à ajouter sur un carnet de destinations hors du temps! sur les pavés les pieds de marraine, jadis les pieds de pape...

Bridget a dit…

Encore des traces si chères à nos coeurs!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...