mercredi 20 juin 2007

Il y a 188 naissait Jacques Offenbach…

…qui fut un maître en matière de parodie et de citations musicales, d’humour et de références à l’antiquité, mais également de satires de la société du 2nd Empire.



C’est donc aujourd’hui l’anniversaire de Jacques Offenbach, l’auteur de La Belle Hélène. Il est enterré au cimetière de Montmartre.

(Merci à la Trollette pour la photo)



On peut retrouver les livrets de toutes ses opérettes ICI.

Pour les hommages, la bio et autres, on aller voir ICI, Là, ou encore

Et pour commencer:la Belle Hélène, avec le dialogue entre Calcas et Pâris (qui veut séduire Hélène...)



Et le jugement de Pâris... (Ici vu par Rubens, en 1636 - National Gallery, Londres)

Pour la suite de leurs aventure, le texte entier (1864) se trouve ICI



La merveilleuse Dame Felicity Lott dans le rôle titre de La Grande Duchesse de Gerolstein en 2004 au théâtre du Châtelet à Paris.






Extrait de la Lettre du 25 mars 1864 de Jacques Offenbach à Bourdin, journaliste au «Figaro»


Mon cher Bourdin Vous me demandez quelques détails sur ma vie, pour L'Autographe ; les voici :


Je suis venu au monde à Cologne : le jour de ma naissance, je me rappelle parfaitement qu'on me berçait avec des mélodies.j'ai joué de toutes sortes d'instruments un peu, de violoncelle beaucoup - Je suis arrivé à Paris à l'âge de treize ans. J'ai été au Conservatoire comme élève, à l'Opéra-Comique comme violoncelliste, plus tard au Théâtre-Français, comme chef d'orchestre.
J'ai frappé avec courage, mais vainement, pendant une dizaine d'années à la porte de l'Opéra Comique pour me faire recevoir un acte. J'ai créé, alors, le théâtre des Bouffes-Parisiens : dans l'espace de sept ans, je me suis reçu, monté et joué une cinquantaine d'opérettes (…)


Il me sera beaucoup pardonné parce que je me suis beaucoup joué. Je suis Français depuis trois ans, grâce à l'empereur qui a daigné m'accorder mes lettres de grande naturalisation : j'ai été nommé chevalier de la Légion d'honneur, il y a deux ans.
Je ne vous parle ni de mes nombreux succès ni de mes quelques chutes : le succès ne m'a jamais rendu fier, la chute ne m'a jamais abattu. Je ne vous parlerai pas non plus de mes qualités, ni de mes défauts. J'ai pourtant un vice terrible, invincible, c'est de toujours travailler - Je le regrette pour ceux qui n'aiment pas ma musique, car je mourrai certainement avec une mélodie au bout de ma plume.


Bien et toujours à vous.

Jacques Offenbach - 25 mars 1864

Et pour le plaisir, trois extraits des dernières mises en scènes :

Pâris déguisé en oracle de Vénus (La Belle Hélène)



la poupée automate des Contes d’Hoffmann qui échappe à son créateur,



Et enfin Nathalie Dessay - Euridice et sa crise de nerfs dans le final de Orphée aux enfers.


7 commentaires:

La Trollette a dit…

De rien pour les photos! Je ne pouvais pas ne pas les prendre puisque nous avions évoqué le grand Jacques la veille.
Quel humour! C'est carrément mutin!
Quelle époque! ça sent les froufrous, la glace au marasquin et la poudre d'iris!

Merci pour cet hommage. Commencer la journée avec "Evohééééééééé!" dans les enceintes du PC, c'est énergisant.
;o)

Doune a dit…

Voilà une chose à laquelle je n'ai jamais assisté, un opéra... j'adorerais! Et J'adore Offenbach, avec plaisir! J'ai toujours été fan de son humour!

Marraine a dit…

> La trollette: Je t'avais dit que j'en étais fan! ;-)

> Doune: Il faut commencer par un truc sympa, sinon, tu risques d'en être dégoûtée à jamais... On peut peut-être organiser ça!

Virginie a dit…

Moi je me joindrais bien à vous...

Merisi a dit…

Thank you, Marraine, for reminding us of Jacques Offenbach's birthday! His "Can Can" from "Orpheus in the Underworld" was the most fun I ever had learning and playing on the piano, while 'The Tales of Hoffman', with the 'Barcarolle' from its fourth act, is my favorite of Offenbach's operatic work.

Marraine a dit…

> Virginie: Je ne savais pas que tu appréciais aussi, on va faire une sortie groupée!

(Tu vois, la trollette, on n'est pas les seules!)

> Merisi: Merisi: Yes, you're right, the Cancan is so funny, and I was looking for the barcarolle while writing this post, but I dind not find it, it is a great lyric moment.

Doune a dit…

Oh, volontiers!!! Si tu as des plans sympas, je serai ravie! En plus, je me dis que ce serait chouette de se rencontrer! Je ne vais pas souvent à Paris parce que c'est un peu compliqué avec les enfants mais prévenue à l'avance, je suis preneuse! (tiens, j'ai d'ailleurs prévu d'aller voir l'expo d'Anselm Kiefer au grand palais demain, c'est Florrizelle qui m'a donné envie)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...