vendredi 6 avril 2007

Rome, le retour

Lever au petit matin




Tôt, bien trop tôt, un départ dans la nuit noire parisienne, l’aube sur l’aéroport et un lever de soleil en vol…


Italie, patrie des latin lovers

On ne peut pas en douter : partout dans la ville ils s’expriment, et de quelles façons ! « TI AMO TROPPO, NON TI LASCERO MAI, VOGLIO SOGNARTI, … » (Je t’aime trop, Je ne te quitterai jamais, je veux rêver de toi – celui là je n’ai pas pu le prendre en photo…)


Ciel gris sur la cité éternelle

Un tour rapide du côté du marché de San Giovanni, près de l’église… Il tombe quelques gouttes de pluie, et tous les chemins semblent bien mener à Rome, on y entend parler presque autant français, anglais, espagnol ou allemand qu’italien.


Il pleut. Imperméable, capuche, souliers plats à cause des pavés d’autant plus glissants, j’évite les attaques de baleines, les coups de sacs à dos et je dépasse les groupes de touristes.


Juin en avril

Des coquelicots (pour Nath), en fleurs dans les jardins verts.
Ici aussi il a fait très chaud cet hiver, la nature est décalée, et les citronniers sont pleins de fruits charnus, aussi beaux qu’à Menton ou sur la Côte Amalfitaine.



Incontournables

Et en pensant à bien des gourmands, une visite chez Giolitti, le célèbre glacier de la via degli Uffici del Vicario , à quelques pas du Panthéon et de la piazza Navona, pour me consoler de cette petite pluie désagréable et de cette journée éprouvante.

Quelques contacts intéressants, beaucoup d’enthousiasme, mais rien de vraiment concret, je rentre à Paris, par le métro de la Piazza di Spania…



Au revoir, Rome, à très bientôt !

PS: Un petit goût d'Italie romaine dans la cuisine de sa Dolce Vita...

7 commentaires:

zazie mute a dit…

Chouette cette visite! Je rêve de visiter Rome et l'talie....

Virginie a dit…

Une marraine trotteuse, qui a affronté des éléments grouillants, mouillants, tchatchants, volants...mais heureusement, une marraine trotteuse qui a pu dire "bonjour" au soleil avant tout le monde et qui a rencontré les fruits de son existence, la couleur!
Parce que toi aussi marraine tu es un peu comme le soleil, tu donnes des fuits de couleur à nos vêtements...vite vite vite, que tes longs doigts de fée créent!

Holly Golightly a dit…

Je connais un peu l'Italie et je vais à Venise tous les ans, mais je ne suis pas encore aller à Rome. Vos photographies sont très belles.

Marraine a dit…

> Zazie mute: C'est une ville où je vais une à deux fois par an, rapidemment, je rêve aussi de visiter vraiment l'Italie...

> Virginie: tu me fais rougir! Promis, mes doigts vont lâcher ce clavier dans 5 minutes et se mettre à faire plein d'autres petites choses ;-) (entre nous, le soleil, je le l'ai vu que dans les citrons! il faisait plus beau à Paris...)

> Holly Golightly: J'aime également Venise, cette ville me manque, il faudra que j'y remédie bientôt.

nath a dit…

un p'tit peu éclair ce voyage, mais qui a l'air bien sympathique !! En tout cas tu as l'art et la manière de me donner envie de faire mes valises à chaque fois que tu vas quelque part.... et en plus Rome.... ha. soupiiiiiiirs...... souveniiiiiirs..... pfiuuuuuu
et merci pour le joli coquelicot, offert même pas cueilli.. ça.. c'est une geste qui me va droit au coeur :-)

Doune a dit…

Et moi qui voyage si peu... ça me donne envie toutes ces photos!!! Je ferais de chouettes croquis au milieu de toutes ces jolies rues... Je croise les doigts pour que tu finisses par avoir des commandes à Rome :)

Marraine a dit…

> Nath: Oui, c'était trop rapide et épuisant... Mais ça m'a fait changer d'air!

> Doune: Merci pour ton croisement de doigts ;-) Et je pense que tes croquis là-bas seraient aussi beaux que ceux que tu fais ici, mais avec ce petit plus de touche "romaine", ça devrait être magnifique.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...