dimanche 1 avril 2007

Les poissons de sa marraine la fée


L’ombre d’un banc de carpes japonaises n’en finissait pas de glisser lentement sur les replis d’un voile aqueux, aux reflets bleu ardoise, à peine teinté d’émeraude, eau calme d’un lac aux berges peu profondes…
… un souffle d’air à peine perceptible souleva doucement la surface, et les carpes semblèrent continuer leur danse aux accents ballet martial sur le pan de voilage qui tamisait la lumière de la fenêtre du salon.

Et je redressais la tête, soudain prise de vertige.

2 commentaires:

Virginie a dit…

Quel splendide spectacle à domicile!

Rien de tel pour se détendre...regarder les poissons danser et écouter les bulles d'air s'envoler!

Sur ta photo, les dimensions sont "imagées", j'aurais volontiers cru à un balai d'orques à qui on aurait opéré quelques modifications de nageoire...

Marraine a dit…

> Virginie :Tiens, je n'avais pas pensé à ça, mais pourquoi pas des orques! Il faudrait que je trouve une idée de bulles d'air, tu as raison ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...