lundi 5 décembre 2011

Plastrons n°19, 20 , 21 ,22 et 23

Une autre très belle série de plastrons, dont les photos m'ont été envoyées par leurs auteurs, pour la ronde des plastrons:



19. Maima, qui participe à nouveau à ce défi, après sa couronne végétale d'inspiration marquisienne l'an dernier. 
"Un tatouage, parce qu'en Polynésie aux îles Marquises, les femmes les hommes et les enfants sont tous tatoués. En marquisien, tatouage se dit d'ailleurs patu tiki, ce qui signifie "frapper des images".
Tatouage dessiné par Hinenao"




20. Maima, deuxième plastron, toujours d'inspiration polynésienne : "Confectionné à partir de plumes rouges ainsi que des graines réglisse rouges et noires des Marquises. (Cette graine est toxique si on la croque!)
En Polynésie, les plumes rouges avaient une valeur importante. Elles décoraient les costumes d’apparat, les effigies religieuses ou étaient offertes telles quelles aux invités de marque. A Hawai'i, les plumes symbolisaient la noblesse et la royauté.
"





21. Hélène Géraud, la créatrice de Fée un voeux : "Love talisman", créé dans l'esprit chamanique.
Ce bijou magique est réalisé avec des soies anciennes, bois, pierres semi-précieuses, donuts en améthyste, charms et fil de laiton, plumes et beaucoup d'amour."




22. Sophie Lacoste, Ateliers reinette qui a conçu son plastron à partir d'un premier croquis, en pastilles de feutre, une de ses matière fétiches.




23. Alma, du blog Des brimborions, toujours inspirée par ses promenades en forêt:


"Le plastron est une pièce qui protège certains organes vitaux du corps humain. Il est généralement fait d'un matériau robuste afin de parer les coups.
Dans la nature, on retrouve cette fonction de protection de ce que l'on a de plus fragile et de plus cher. La plante a des fruits, sortes de boîtiers qui, tels de petits coffres forts, permettent de contenir, protéger puis libérer, au moment propice, les précieuses graines qui perpétueront l'espèce.
Ces petites réserves protectrices ont une apparence délicate, mais une structure très élaborée qui les fait, à mes yeux, ressembler à de la dentelle. Elle aussi est destinée à protéger du regard ce qu'il reste d'intimité, et constitue donc la base du plastron que j'ai réalisé.
J'ai ainsi voulu jouer sur les thèmes de la protection, défense (résidus de quelques épines), solidité/fragilité, poids/légèreté, structure fine issue du travail de l'homme/de la nature.
Les pastilles sont issues de fleurs de coquelicot. Le fruit central est issu d'une nigelle de Damas. Quant aux autres ; coupoles et capsules délicates, j'avoue ne pas savoir leur nom. Elles ont toutes été cueillies cet été en Italie. Les pierres violettes sont des aventurines, les vertes, du jade."



************

Merci pour tous ces plastrons, voici que le nombre de ceux-ci est égal au nombres des couronnes collectées l'an dernier, joli hasard!
y a -t-il des retardataires qui voudraient encore participer?
Je lance un vote très bientôt!!!

7 commentaires:

ateliersreinette a dit…

oh c'est chouette tout ça, que de créativité!
Encore merci d'avoir organisé cela, c'est toujours un plaisir ;)

3 sous un parapluie a dit…

ohlala... superbes !

Kristel a dit…

A regarder toutes les photos envoyées depuis le début, ça fait de ce concours une belle réussite et une belle collection de plastrons!
Merci Delphine d'avoir crée l'"événement"!

arrosoir a dit…

bravo à toute pour votre créativité !
Pour ma part, malgré mon inscription et à regrets je déclare forfait pour cause d'occupation à caractère lactifère dévorante :)

Gina Paillette a dit…

Oui, une retardataire : moi! Mais je crains de ne pas avoir le temps de terminer pour bientôt, alors tant pis pour cette fois et félicitations à toutes les joueuses et à la marraine, le sujet était super!

la Mère Castor a dit…

tout est merveilleux, étonnant et magnifique. La classe.

Mulot a dit…

C'est magnifique, des merveilles&bijoux ! Superbe !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...