samedi 21 mars 2009

Equinoxe de printemps

English text a bit later, sorry! ;-)

Photobucket
Photobucket

Gnomon astronomique de l'église St Sulpice, destiné à suivre les variations du soleil à midi - heure solaire. La ligne de cuivre qui court dans le sol et sur l'obélisque en marbre blanc, haut de plus de 8 mètres, permet des mesures astronomiques, comme celui qu'utilisa Eratosthène pour calculer le tour de la terre, dans l'antiquité.
Celui-ci fut construit par Charles Le Monnier en 1773, pour fixer d'une manière certaine l'équinoxe du printemps et le jour de Pâques.

"Cette ligne matérialise le méridien du lieu, elle est coupée chaque jour à midi solaire par un faisceau lumineux produit par la lumière du Soleil qui traverse un trou dans la verriere sud. La hauteur du Soleil variant selon les saisons, la tache lumineuse coupe la ligne à des endroits différents selon la date. Au solstice d'été le Soleil est au plus haut, le faisceau coupe la ligne au plus près du mur sud, au solstice d'hiver le Soleil est au plus bas, le faisceau s'allonge et l'église n'étant pas assez grande on a prolongé la ligne sur le mur nord, entre ces deux dates les positions varient chaque jour." (source)

Il est précisé - après la publication d'un certain polar internationalement connu, que ceci n'est pas le méridien de Paris: le méridien de Paris, qui fut en concurence avec le méridien de Greenwich, passe par le centre de l'observatoire astronomique de Paris et non pas par Saint-Sulpice.

2 commentaires:

tout ce que j'Aime a dit…

ca m'intéresse. Merci.
Je n'y suis pas encore allée.

Marraine a dit…

> tout ce que j'aime : il y a tant de choses incroyables dans Paris -et partout ailleurs-, mais elles sont presque cachée, j'ai découvert ceci il y a très peu de temps, et je suis fascinée par ce genre d'instruments de mesures scientifiques anciens, un peu comme au musée des Arts et métiers.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...