lundi 29 octobre 2007

La Barbe-bleue - 3ème et dernière partie


" Pourquoi y a-t-il du sang sur cette clef ?
- Je n'en sais rien, répondit la pauvre femme, plus pâle que la mort.
- Vous n'en savez rien ! reprit la Barbe bleue ; je le sais bien, moi. Vous avez voulu entrer dans le cabinet ! Eh bien, madame, vous y entrerez et irez prendre votre place auprès des dames que vous y avez vues. " (
Perrault)

Illustration de Gillot pour La Barbe-Bleue par Charles Perrault, 1860.

(source)

Cependant, la Barbe bleue, tenant un grand coutelas à sa main, criait de toute sa force à sa femme(...)
" Cela ne sert à rien, dit la Barbe bleue ; il faut mourir. "
(Perrault)

La sœur Anne monta sur le haut de la tour ; et la pauvre affligée lui criait de temps en temps :
" Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? "
Et la sœur Anne, lui répondait :
" Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie. "
(Perrault)

On connait la suite: les frères salvateurs qui viennent délivrer leur soeur et tuer l'affreux...

Mais si on en revient à la version d’Offenbach :

BOULOTTE, avec joie.
Je ne suis pas morte, alors ?… je ne suis pas morte ?…
POPOLANI.
Pas plus morte que les cinq autres femmes de Barbe-Bleue !
BOULOTTE.
Les autres femmes ?…
POPOLANI.
Vous avez cru qu’elles étaient…
BOULOTTE.
Oui… on le croit.
POPOLANI.
On se trompe… Au fond, je suis le meilleur homme du monde… plein de cœur, Popolani, plein de cœur… et d’électricité !… Il y trois ans, le sire de Barbe-Bleue m’ordonna de tuer sa première femme… c’était Héloïse… Je fus humain… je me contentai de lui administrer une drogue qui ne la tua que pour une demi-heure.

Henri VIII Tudor (1491-1547).
Surnommé Barbe Bleue, il eut 6 femmes : un divorce, une répudiation,
une mort en couches, deux exécutions; une seule lui survécut.
(Il y a eu melhuereusement d'autres tristes sirs qui eurent droit à ce surnom...)

AUTRE MORALITE
Pour peu qu'on ait l'esprit sensé
Et que du monde on sache le grimoire,
On voit bientôt que cette histoire
Est un conte du temps passé.
Il n'est plus d'époux si terrible,
Ni qui demande l'impossible,
Fût-il malcontent et jaloux.
Près de sa femme on le voit filer doux ;
Et, de quelque couleur que sa barbe puisse être,
On a peine à juger qui des deux est le maître.

(Charles Perrault)

PS: quand à La huitième femme de Barble-bleue de Lubitsch avec le superbe Gary Cooper...rien à voir... quoique cette dernière morale ppeut peutêtre s'accorder avec ce film!

4 commentaires:

caroline_8 a dit…

Et qu'est ce qu'elle m'énervait lorqu'elle disait: Anne, ma soeur Anne... et moi, je pensais : T'avais pas qu'à...

Henri VIII, jamais aimé celui-ci et me demandait pourquoi ses femmes semblaient résignées à l'épouser, à lui déplaire et ensuite à mourir...

Vanessa a dit…

Quelle belle trilogie: j'adore...surtout que je ne connaissais vraiment aucune version...

zoechiffon a dit…

bon après tout ça ,si on a pas compris qu'il ne faut pas ouvrir avec la petite clef ,la petite porte , le cas est désesperé ......
oui mais c'est tellement tentant les trucs interdits !!!!!!!

bridget a dit…

Géniale moisson de posts!
La petite clef, c'est l'angoisse à l'état pur!Obéir aveuglément, le rève pour les despotes et les parents doltoïstes fatigués...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...